Édition,
investigation
et débat d'idées

Les champs du viol

Une grande enquête, avec témoignages à l’appui, réalisée par Correctiv, un site allemand de journalisme d’investigation, met la lumière sur l’enfer que vivent les Marocaines qui partent travailler dans les champs de fraises en Espagne. Une vie d’exploitation et d’abus, notamment sexuels.

Dans cette enquête, intitulée Rape in the fiels (Viol dans les champs), on peut lire le témoignage de Hiba :

Hiba est Marocaine, mère de deux enfants. Elle est séparée de son mari : « Il y a de cela cinq ans, je travaillais dans une compagnie. Là, j’ai été victime de harcèlement sexuel de la part du patron. Il me menaçait de licenciement si je n’acceptais pas d’avoir une relation sexuelle avec lui. J’avais peur de perdre ce travail car j’ai deux enfants à charge. Aujourd’hui, je prend encore des somnifères pour dormir et j’ai souvent des cauchemars ».

Voir aussi : Dames de fraises, doigts de fée, les invisibles de la migration saisonnière marocaine en Espagne, de Chadia Arab.

D’autres témoignages font état de violences physiques, de conditions de travail terribles, de cas de maladies graves… Des conditions que les rédacteurs de ce récit n’hésitent pas à qualifier d’esclavagistes.

L’enquête comprend également deux textes avec des enquêtes réalisées au Maroc et en Italie : The dark side of Morocco’s booming agricultural export(La face cachée du boom des exportations agricoles marocaines » et In the hands of the mafia (Aux mains de la mafia).

Pour lire cette importante enquête et visionner les vidéos : https://correctiv.org/en/blog/2018/04/30/rape-in-the-fields/

ETL