Édition,
investigation
et débat d'idées

Maroc : la guerre des langues ?

Arabe, darija, amazigh, français, espagnol… Au Maroc, célébrer la diversité linguistique ne doit pas faire oublier qu’elle est aussi source de tensions. Les langues sont en effet prises dans des enjeux sociaux, économiques et politiques. Le poids de l’histoire coloniale, les hégémonies géopolitiques et les fractures sociales ont installé des représentations souvent caricaturales : français langue de modernité vs arabe assigné à la religion et à la tradition, darija et amazigh dialectes et simples outils de communication vs arabe littéral langue écrite, etc. Ces rapports de force à tous les niveaux génèrent crispations identitaires, obsession de la légitimité et sentiments d’injustice.

Une quinzaine d’écrivains et d’intellectuels, de langue arabe, de langue française ou bilingues, de plusieurs générations, interrogent cette situation complexe. Au-delà des préjugés et des polémiques, ils plaident pour l’ouverture et la traduction.

Avec les contributions de Yassin Adnan, Mohammed Bennis, Jalal El Hakmaoui, Abou Filali Ansary, Zakia Iraqui-Sinaceur, Abdelmajid Jahfa, Mohamed-Sghir Janjar, Salim Jay, Driss Ksikes, Abdellatif Laâbi, Nabyl Lahlou, Fouad Laroui, Ahmed Farid Merini, Omar Saghi, Mustapha Slameur et Abdellah Taïa.

Maroc : la guerre des langues ? | collectif | février 2018 | 172 pages | 95 DH / 20 €